Le savez-vous ?

> Une campagne ministérielle pour promouvoir le métier de sage femme

Nous connaissons toutes et tous le rôle essentiel des sages-femmes au moment d’une grossesse et d’un accouchement : ce sont elles qui réalisent, en effet, 80% des accouchements normaux en France.

Mais nous sommes beaucoup moins nombreux à imaginer toute l’étendue de leurs compétences médicales. Contraception, vaccination, consultations gynécologiques de prévention et, grâce à la loi de modernisation de notre système de santé, pratique de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) médicamenteuse : ces activités font partie intégrante de leurs missions.

C’est pourquoi Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a lancé le 14 juin 2016 une grande campagne nationale pour faire connaître aux femmes l’accompagnement spécifique que les sages-femmes peuvent leur apporter, mais aussi la réalité de leur métier et de leur formation.


Micro trottoir : "La santé des femmes, si on en… by affairessociales-et-sante

Retour haut de page

> Une profession médicale

Les sages-femmes exercent une profession médicale, au même titre que les médecins et les chirurgiens-dentistes.

Elles prescrivent dans leur champ de compétences. Elles assurent, en toute autonomie, le suivi de la femme et du nouveau-né en bonne santé.

Elles adressent les femmes aux médecins en cas de situation pathologique.

5 ans de formation universitaire

La formation au métier de sage-femme est une formation universitaire de cinq ans, dont la première année est commune à toutes les études en santé.

Retour haut de page

> Des compétences diversifiées et des lieux d’exercice variés

Des compétences diversifiées

Le champ de compétences de la sage-femme va bien au-delà de la pratique des seuls accouchements. La sage-femme assure la surveillance médicale de la mère et de son bébé, et accompagne la femme en bonne santé tout au long de sa vie.

Trois lieux d’exercice

La formation au métier de sage-femme est une formation universitaire de cinq ans, dont la première année est commune à toutes les études en santé.

Retour haut de page

> 6 bonnes de raisons de consulter une sage femme

Consultation gynécologique de la femme en bonne santé

La sage-femme assure le suivi gynécologique de la femme en bonne santé et l’oriente vers un médecin lorsqu’elle dépiste une pathologie.
De consultation en consultation, vous pourrez aborder avec elle toute question concernant la sexualité, la contraception, les infections sexuellement transmissibles.

La sage-femme réalise un examen clinique et procède à des dépistages (frottis du col, examen des seins…).

Sur les questions liées à l’alcool, au tabac… :
La sage-femme informe les femmes et les couples sur les comportements à risque qui peuvent nuire à leur santé ou à celle de leur enfant.
Si elle détecte des problèmes de consommation excessive, voire d’addiction (alcool, tabac, cannabis, etc.), elle peut alors vous prendre en charge et vous accompagner, en lien avec les spécialistes de ces addictions, vers un arrêt de votre/vos consommation(s).

Suivi de la grossesse et de l’accouchement

La sage-femme assure les consultations de suivi médical, de la déclaration de grossesse à l’examen postnatal réalisé dans les 2 mois suivant la naissance.
Dans le cadre de ses compétences, la sage-femme peut réaliser des échographies. Elle adresse les femmes aux médecins en cas de situation pathologique et peut ainsi participer à la surveillance de la grossesse.

Elle accompagne également la femme et le couple tout au long de la grossesse, en proposant au premier trimestre un entretien prénatal, puis des séances de préparation à la naissance et à la parentalité.

La sage-femme pratique l’accouchement normal et assure, après la naissance, les soins médicaux de la mère et de son bébé.

Elle participe à la réalisation des examens cliniques de la mère et du nouveau-né. Elle pratique les premiers dépistages chez le nouveau-né (maladies rares et vérification de l’audition).

La profession de sage-femme est une profession de santé réglementée (art. L.4111-1, L.4151-1 et suivants du code de la santé publique).

Les sages-femmes peuvent assurer le suivi complet des grossesses normales en pratiquant tous les examens prénataux, y compris le premier. En outre, elles sont habilitées à pratiquer l’examen postnatal à la condition d’adresser la femme à un médecin en cas de situation pathologique constatée.

Prise en charge de la mère et du bébé

La sage-femme assure le suivi médical de la mère et du bébé au retour à la maison. Ce suivi peut être réalisé au domicile ou en cabinet et comprend l’examen clinique de la maman, l’accompagnement de l’allaitement et la surveillance du bon développement du nouveau-né.

Elle réalise également l’examen postnatal de la mère dans les 2 mois qui suivent la naissance.

Elle peut pratiquer également la rééducation périnéale, dans les semaines qui suivent l’accouchement mais aussi à distance de celui-ci.

Vaccination

La sage-femme pratique des vaccinations chez les femmes et les nouveau-nés. Elle peut désormais aussi vacciner l’entourage de votre bébé afin de le protéger de certaines maladies infectieuses. La sage-femme pratique des vaccinations chez les femmes et les nouveau-nés.

Elle peut désormais aussi vacciner l’entourage de votre bébé afin de le protéger de certaines maladies infectieuses.
Un arrêté du ministre chargé de la santé fixe la liste des vaccinations autorisées.

IVG médicamenteuse

La Loi de modernisation de notre système de santé autorise désormais les sages-femmes à réaliser les IVG (interruptions volontaires de grossesse) par méthode médicamenteuse.

La méthode de l’IVG médicamenteuse consiste à prendre deux médicaments différents (comprimés) puis, à vérifier que la grossesse est bien interrompue au cours d’une visite de contrôle.

La sage-femme informe, accompagne et prend en charge tout au long de ce parcours les femmes qui souhaitent interrompre leur grossesse.

Cette nouvelle attribution permet d’offrir une réponse de proximité supplémentaire pour les femmes qui souhaitent avorter.

Retour haut de page