11/07/2017

Les avis "Organiser la médecine spécialisée et le second recours : un chantier prioritaire" et "Refonder les politiques de prévention et de promotion de la santé" adoptés par le Haut Conseil

Lors de ses séances des 22 et 28 juin 2017, le Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie a adopté à l’unanimité les avis relatifs à la médecine spécialisée d’une part, à la politique de prévention et de promotion de la santé d’autre part, deux thématiques figurant à son programme de travail 2016-2017.

En ce qui concerne la médecine spécialisée et le second recours, considérant comme une priorité de faire évoluer la structuration de ce secteur en cohérence avec le reste du système de soins, ainsi qu’avec les besoins de la population, le Haut Conseil propose d’adapter, dès à présent, le dispositif de formation médicale aux enjeux du futur, défend une approche structurée sur les territoires de l’organisation des soins spécialisés, associant tous les acteurs des prises en charge, et propose d’investir dans de nouvelles formes de production de soins spécialisées, regroupées et plus intégrées.

L’avis relatif à la prévention et à la promotion de la santé appelle, pour sa part, à bâtir, dans le cadre de la Stratégie nationale de santé, une nouvelle organisation stratégique, au plan national, au niveau du ministère de la Santé comme en interministériel, au plan régional et au plan local, pour préciser les responsabilités et la place de chaque acteur. Le Haut Conseil estime qu’il importe de progresser vers des approches plus collectives et populationnelles du financement de la prévention et d’organiser la participation de l’ensemble des professionnels de santé. Pour ce faire, un effort collectif est nécessaire, en termes d’infrastructures, de système d’information, de formation, de définition des bonnes pratiques, d’évaluation des politiques et de recherche, aussi bien au niveau des soins primaires qu’au niveau du deuxième recours.

- Consulter l’avis "Organiser la médecine spécialisée et le second recours : un chantier prioritaire"

- Consulter l’avis "Refonder les politiques de prévention et de promotion de la santé "